Déchets : pourquoi les tarifs changent en 2020 ?

Mardi 17 décembre, les élus du Conseil communautaire ont voté les tarifs 2020 de la redevance déchets. Malgré la diminution des ordures ménagères collectées et les efforts de tri, les volumes de déchets et les coûts pour les traiter et les recycler ont fortement augmenté. Pour faire face à ces augmentations, l'Agglo doit adapter les tarifs de la redevance. 

Ce que finance la redevance déchets ?

La redevance déchets comprend deux parties :

Un abonnement annuel au service Déchets (part fixe) qui comprend :

  • la collecte des ordures ménagères et des sacs jaunes,
  • la collecte du verre et du papier des points d'apport volontaire,
  • la mise à disposition et réparation d’un bac et de sacs jaunes,
  • le fonctionnement et l’entretien des déchèteries, des points d’apport volontaire,
  • le traitement, le tri et la valorisation des déchets,
  • la gestion du service.

Une part variable liée à la production d’ordures ménagères : coût par levée de bac ou ouverture de colonnes pour les appartements ou lotissements.

Tarifs 2020 particuliers

Tarifs 2020 professionnels

Une augmentation des déchets en déchèteries

Coup de chapeau tout d’abord aux habitants de l’Agglo. Les efforts de tri ont permis de diminuer la quantité d’ordures ménagères. La quantité d’emballages collectés (sacs jaunes) a ainsi augmenté de 39% avec pour conséquence une hausse des coûts pour trier et recycler ces déchets.

Les déchets déposés en déchèteries ont, quant eux, fortement augmentés (déchets verts, bois, gravat…). Dans le même temps, les coûts pour acheminer, traiter et recycler ces déchets ont eux aussi connu une forte hausse.

Avec ces hausses cumulées et indépendantes à l'Agglo, le montant de l’abonnement (part fixe) ne couvre plus le coût des services inclus. L’Agglo doit également anticiper de futures hausses liées à la loi de transition énergétique qui augmente les taxes sur les activités polluantes (TGAP) et notamment le traitement des ordures ménagères (enfouissement, incinération, logistique) passant de 117 € la tonne en 2019 à 145 € la tonne en 2025 (+24%).

2 scénarii à l’étude

Le budget déchets des collectivités doivent s’équilibrer. Pour trouver la meilleure option, plusieurs simulations ont été réalisées pour :

  • conserver des tarifs au niveau voir inférieurs à ceux des collectivités voisines, 
  • continuer à investir pour développer l’offre de services aux habitants et aux professionnels à l’image de son réseau des déchèteries,
  • résorber le déficit (– 802 883 € en 2019),
  • anticiper les futures hausses.

Le scénario choisi prévoit une augmentation de 10% de l’abonnement au service Déchets (part fixe) et il n’y aura plus de levée de bac intégrée. Ce scénario prévoit un retour à l'équilibre du budget dès 2021.

Un autre scénario était proposé en maintenant les 2 levées de bac incluses dans la part fixe. Cette option n’a pas été retenue. Elle maintenait un déficit qui avait pour conséquence des augmentations successives de 10% jusqu'en 2022 (hors augmentation des volumes de déchets et de leurs coûts de traitement).

Agir sur la redevance mais pas seulement

Après le bataille du tri, c’est sur le front de la réduction des déchets que Clisson Sèvre et Maine Agglo va concentrer ses efforts pour contenir les hausses à prévoir dans les prochaines années. L’Agglo a d’ores et déjà engagé des actions pour diminuer le volume des déchets et maîtriser les coûts de traitement :

  • En déchèteries, un accès par carte va être progressivement mis en place pour éviter les dépôts par des personnes non abonnées au service déchets. Une tarification spécifique est également mise en place pour les professionnels.
  • L’Agglo va intensifier son soutien à des filières locales de recyclage et de valorisation des déchets (plate-forme de déchets verts, consigne de verre avec l’association Bout’ à Bout’, réemploi et réparation avec le réseau des Récuper’acteurs, …).
  • De nouvelles actions et outils qui permettent aux particuliers de réduire leurs déchets vont être mis en œuvre (kit 0 déchet, composteurs à prix coûtant…).
  • L’Agglo va poursuivre sa politique de sensibilisation aux déchets notamment vers les établissements scolaires, les entreprises

Le budget Déchets en 2018

Le service Environnement

  • 15 rue des Malifestes
    44190 Clisson
  • 02 40 57 57 80
  • Accueil téléphonique :
    Du lundi au vendredi
    de 8h30 à 12h30 et de 14h à 17h

 

Chiffres clés

69% 

du budget déchets est financé par la redevance

35%

du budget est consacré aux déchèteries (fonctionnement, évacuation et valorisation des déchets entreposés)

+31%

de déchets verts déposés en déchèteries entre 2017 et 2018. Le coût de traitement est lui même passé de 17,30€ la tonne à 29€.
En 2018, 8 400 tonnes ont été déposées en déchèteries.

+39%

d'emballages collectés entre 2017 et 2018. En parallèle le coût pour trier et valoriser ces déchets a bondi de 15% passant de 240,50 € la tonne à 276,21 € la tonne. 
En 2018, 1 800 tonnes ont été collectées.

9 100  

c'est le nombre d'appels téléphoniques reçus et traités en 2018 par le service Déchets (facturation, réparation de bac, informations diverses...). 4 250 mails ont également été traités.


Coût et évolutions des ordures ménagères et des sacs jaunes (2017-2018)

Coût et évolutions des déchets en déchèteries (2017-2018)